#Consomaction

2012 : Un café dans la city. Une annulation de dernière minute, quatre heures à tuer entre deux cours. A gauche un centre commercial, à droite un grand magasin. Je suis prof de langues, à mon compte et je cherche à occuper mon temps. Alors je pense.

A cette période je suis beaucoup dans la City. Les annulations de cours me donnent du temps. Mais du temps pour quoi ?

Pour boire des cafés, manger des muffins. Ça va un temps.

Pour m’inscrire à la salle de sport du coin. Je n’ai pas particulièrement envie de me défouler sur un tapis.

Pour faire du shopping ? Pour acheter un énième tee-shirt dans une grande enseigne ?

Encore une fois je me retrouve à déambuler parmi ces vêtements colorés (sans grand pouvoir d’achat). Je réalise que non seulement ces achats ne me satisfont pas sur le long terme mais ils finissent par me déprimer. Ils renforcent ma culpabilité de dépenser dans de l’inutile. Je ne peux plus faire l’autruche quant aux conditions de travail qui se cachent derrière. Est-ce que mes £20 ne serait pas mieux investis autre part ?

J’ai envie d’investir dans mon environnement : de permettre à des petits cafés ou lieux insolites de s’installer et de pérenniser pour diversifier le style, l’atmosphère, les interactions. Que ce soit un petit café ou un concept store, ils apportent richesse et diversité a un quartier.

Partage de pépite : Everbean

J’y emmène tous mes rendez-vous quand je suis du côté d’Oxford Street. Il est très facile de se poser dans une grande chaine mais il est tellement plus sympa de s’installer dans ce minuscule café aux gâteaux délicieux ! (Bien sûr, je réalise qu’il n’y en a pas partout, mais bichonons-les quand il en a…)

Au-delà des lieux, j’ai envie d’investir dans des gens : de savoir où va mon argent, d’en faire un pouvoir et de le transformer en véritable réflexion sociale.

Nous avons deux cartes en main qui nous permettent de faire une différence : notre carte d’électeur et notre carte bancaire. Mes cadeaux de noël proviennent des marchés qui fleurissent en novembre/décembre où je peux rencontrer l’artisan derrière le produit.

Ces dernières années, j’ai rencontré une ribambelle d’entrepreneurs, immense source d’inspiration qui donnent un visage et une âme à leurs produits et leurs services. Notre infolettre de décembre leur fait chaque année la part belle pour Noël.

Depuis que j’ai décidé de regarder plus en détail l’étiquette des produits, mes achats ont gagné en profondeur. Je sais d’où ça vient. Ces entreprises sont souvent très petites et ont bien compris que leurs clients veulent connaitre les gens de la création, de la production, de la logistique… C’est eux que j’ai envie de faire vivre. Ça, c’est mon (super)pouvoir. 

Et quand je doute de la portée de ce pouvoir, je me replonge dans la lecture du Petit Manuel de Résistance Contemporaine de Cyril DION. Si je n’ai peut-être pas appris grand-chose en le lisant, j’ai acquis la certitude que nos convictions nous permettent de voir grand et de croire en un changement possible. Si nos petits pas nous permettent d’accéder à l’étape suivante, pourquoi s’arrêter là ?

Shopping or not shopping, that was the question.

Thinking or not thinking that is the question.

Et finalement, j’ai recentré le débat, très égoïstement.

J’ai envie d’investir en moi. J’ai réalisé que notre société nous invitait beaucoup à investir dans notre santé, dans notre corps. Bien sûr, c’est important. Mais qu’en est-il de notre tête ? Où est la gym qui nous permet de muscler notre cerveau ? d’intensifier nos connexions neuronales ? de développer notre plasticité cérébrale (plasticité qui, au passage, nous protège contre démence et Alzheimer, donc directement connectée à notre santé physique) ?

Londres facilite l’accès à la culture. Musées gratuits, pléthore de galeries, cinémas, théâtres… mais quand on ne sait pas par où commencer ? On prend au hasard ?

Quand, comme moi, on n’ose pas pousser la porte d’une galerie par peur de ne pas appartenir à ce monde cultivé ? de se couvrir de ridicule par manque de connaissance ?

On peut certes faire un travail sur soi et se forcer. Ou pas.

Ou alors, on peut démystifier cet élitisme et trouver un moyen de faire sa place. Apprendre quelque chose n’est pas réservée aux plus jeunes ni même à la sphère scolaire.

Moi, j’ai envie d’améliorer mon espagnol, d’apprendre l’allemand, l’arabe, de solliciter mon cerveau et de bousculer les idées reçues.

J’ai donc décidé de créer Eclectic Minds : pour les amoureux des langues, pour les personnes curieuses en recherche d’activités cérébrales.

Mais aussi pour ceux qui ont envie d’investir dans l’expertise d’autrui : nos villes regorgent de passionnés prêts à partager leurs connaissances autour d’un café. Que cela nous mène vers de nouvelles têtes, de nouveaux horizons, de nouveaux ouvrages ou juste nous permette de passer un bon moment : qu’importe. L’endorphine (de la joie de faire quelque chose), l’ocytocine (de l’activité cérébrale) et la sérotonine (du bon moment passé) : les hormones sont boostées. Au cours des 5 dernières années, j’ai fait la connaissance des gens derrière les comptoirs des lieux que nous utilisons, j’ai appris plein de choses sur les nutriments, sur le blitz, sur la Finlande, sur les produits de beauté naturels en français, en anglais…

Finalement, depuis que j’ai découvert mon mini super pouvoir (d’achat), je me sens bien. Depuis je fais les choses en connaissance de cause et sans plus me voiler la face, je me sens mieux. Je suis contente de donner moins d’argent à des grosses corporations sans âme. Je suis contente de soutenir à mon échelle des gens pour lesquels cela fait une vraie différence.

Certains diront que c’est un coup d’épée dans l’eau. Ils sont donc bien d’accord que j’ai une épée en main. J’apprends donc à m’en servir. En garde !

One thought on “#Consomaction

  1. NB : Tout service a son prix et le nôtre n’est pas nécessairement accessible à tous. Malgré tous mes efforts pour le garder le plus abordable possible je souhaite avant tout garantir une rémunération décente aux professeurs. Il y a cependant des moyens de bénéficier de classes à moindre coût. Get in touch!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s